Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Stéphane Soumier

Le blog de Stéphane Soumier


Pourquoi pas Qwant?

Publié par Stéphane Soumier sur 29 Avril 2015, 07:43am

Il est temps de rendre aux entrepreneurs exceptionnels qui portent ce projet, l'hommage qu'ils méritent, par exemple en allant voir ce qu'ils font

Pourquoi pas Qwant?

Mais quelle pauvre buse!
Je vous rassure je parle de moi. De la façon dont j'ai reçu Jean Manuel Rozan le président fondateur de Qwant en novembre dernier. Je ne sais plus pourquoi je suis retombé sur l'ITW il y a quelques jours, pour réaliser que franchement je m'étais conduit comme une grosse buse, comme le plus parfait des crétins.
Pourquoi, parce que j'ai fait ce que font tous ceux qui parlent de ce moteur de recherche: le comparer à Google avec un air entendu:"pff, aucune chance, vous êtes un microbe... et patati et patata...vous recevez 8 millions de demandes par jour quand Google en reçoit 3,5 milliards... " (sourire compassé)
Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire? Depuis quand est-ce qu'on compare un entrepreneur avec le géant mondial du secteur? Tant qu'un vendeur de yaourth n'est pas à la hauteur de Nestlé, il n'existe pas? Et qu'est-ce que c'est que cette attitude, certes bienveillante, mais fondamentalement méprisante, devant ce projet considérable?
Donc il est revenu, Jean manuel Rozan et je me suis excusé, et je l'ai traité comme il le mérite: comme un entrepreneur qui a parfaitement compris que face à un monopole l'ensemble des parties prenantes allait faire en sorte de soutenir le "Maverick", le disrupteur, celui qui va amener d'autres réponses aux questions fondamentales que pose Google.

Les questions que doit se poser l'Europe au sujet de google sont des questions fondamentales de souveraineté. Elle ne seront pas résolues par des procédures judiciaires, mais bien par l'innovation et l'entrepreneuriat, par la naissance, quelque part, d'une alternative. Ce ne sont pas les procédures européennes qui ont brisé la puissance d'Internet Explorer, mais bien la qualité de Chrome.
Dans ce cadre là pourquoi pas Qwant? la démarche est passionnante, l'autre intuition de Jean Manuel Rozan c'est que Google, en guerre contre les autres géants du web, ne leur fera jamais la place qu'ils méritent dans ses résultats de recherche. Allez voir, mais l'idée de disposer ces résultats en silos est absolument géniale. Pourquoi Google ne le fait-il pas? Parce qu'il est hors de question de réserver à Facebook un bout du territoire. Et pourtant c'est bien sur Facebook que se déroule aujourd'hui une partie de la vie du web (j'ai appris par exemple aujourd'hui que c'est sur Facebook que se vendaient 90% des produits contrefaits dans le monde!)
Dans un point de vue passionnant publié ce matin par Les Echos, Olivier Babeau, professeur à l'université de Bordeaux écrit que la bataille contre Google est "la rationalisation de notre impuissance européenne à créer de l'innovation (...) c'est à dire que nous avons du mal à décliner notre technologie dans un commerce d'envergure"
Qwant est technologiquement de taille. Il choisit d'autres voies de réponses que Google en ne s'appuyant pas sur nos données personnelles (à titre perso, je le regrette d'ailleurs, c'est ça qui rend Google très efficace, mais aussi, j'admets, parfois frustrant) parce qu'il affirme que "le moteur de recherche ne doit pas choisir à votre place".
Politiquement, idéologiquement, mécaniquement, forcément, les européens vont regarder de très près ce "petit moteur". Alors oui, il est sans doute temps d'en parler sérieusement et de se dire "pourquoi pas Qwant ?"
En tout cas, il est temps de rendre hommage aux entrepreneurs incroyables qui portent ce projet.Je le fais là.
Amen

Commenter cet article

Les Résoteurs 10/06/2015 22:27

Qwant est un moteur de recherche alternatif français qui n'a jamais su et sait communiquer. La communication de Qwant est maladroite, on se souvient de son lancement catastrophique ! Les fondateurs ont été trop préssés de lancer leur bébé, c'est compréhensible, chaque entrepreneur que nous sommes a envie de montrer son projet et de le dévoiler au plus grand nombre mais il faut savoir faire les choses dans l'ordre.
L'outil est bon, pas à la hauteur du géant du web mais il a sa place, il serait bien qu'il se développe ! Wavier Niel a dit que le prochain Google sera Français !
Bon ceci dit, je trouve anormal que les autorités françaises ne supportent pas un acteur ou une start-up dans le search : en définitive, tout le monde a peur de Google au point d’en être paralysé.

Merci Stéphane pour votre article !
Merci aussi d'égayer mes journées le matin avec votre émission sur BFMTV Business

Romuald Paris
Responsable SEO et Fondateur de www.lesresoteurs.fr

Pascal 30/04/2015 17:34

Qwant est désormais mon moteur par défaut sur Chrome depuis quelques jours.

Les réponses à mes recherches tiennent la route. Mais lorsque j'ai besoin de fouiller dans les méandres du web, je suis obligé de revenir à Google...

Il est par ailleurs étrange pour les webmasters de ne pas voir passer sur leurs sites le robot de Qwant, nommé Qwantify... et de constater malgré tout que leurs pages sont en partie indexées sur Qwant... Qui est donc le mystérieux fournisseur de données de Qwant ? Bing ? Bah mince alors...

Alain 30/04/2015 14:23

"Ce ne sont pas les procédures européennes qui ont brisé la puissance d'Internet Explorer, mais bien la qualité de Chrome. " > Chrome n'était pas né que le combat se livrait déjà avec Firefox, livrer le mérite du combat a celui qui a porté le dernier coup est un peu "simple".

Alexandre 29/04/2015 16:29

Le problème est que la recherche, c'est à l'échelle mondiale. Internet c'est américain, Google c'est américain et pourtant Google c'est + de 90 % de la recherche en France.

Donc oui Qwant c'est une démarche noble et passionnante sauf s'il n'y a pas derrière un modèle économique solide et des ambitions mondiales. Comment cela peut fonctionner ? Comment le Français peut substituer Google qui est sur nos ordinateurs, tablettes, smartphones, montres, lunettes... par Qwant ?

D'autres moteurs comme Exalead ont essayé et on n'en entend plus parler. Il y en a aussi d'autres "libres" qui avaient du potentiels mais dès que les investisseurs sont venus pour mettre des billes avec le souhait monétiser le tout, le projet s'est stoppé net.

En tant que professionnel du web, je suis à 200 % pour un moteur de recherche alternatif (qu'il soit européen ou pas) et pourquoi pas Qwant. Maintenant ce n'est pas avec une interface différente et le respect de la vie privée que cela va bousculer les choses.

Un moteur de recherche, ce sont des investissements énormes, des enjeux économiques énormes, des infrastructures énormes, des partenariats énormes. Il est très difficile de faire de la demi-mesure.

Ou alors pour que ça marche, il faut imposer un moteur de recherche national comme Yandex (Russie) ou Baidu (Chine)... mais on n'en est pas encore là !

Bref, c'est un sujet passionnant (je pourrais m'exprimer dessus des heures), il faut soutenir Qwant, il faut soutenir les entrepreneurs, mais le concept ne peut pas se résumer à "il choisit d'autres voies de réponses que Google en ne s'appuyant pas sur nos données personnelles".

Julien 29/04/2015 11:41

Merci pour votre article, je suis à fond également pour qwant! Il y a de la place en europe ! Super article !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents