Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Stéphane Soumier

Le blog de Stéphane Soumier


Big Data et loi renseignement

Publié par Stéphane Soumier sur 5 Mai 2015, 07:48am

Ce matin Gilles Babinet est venu me raconter son dernier livre, franchement passionnant "Big Data, penser l'homme et le monde autrement". Il y a là dedans une belle collection de "punchlines" pour réfléchir

Big Data et loi renseignement

Tenez, je vous en donne une de ces punchlines: "le Big Data n'aurait sans doute pas laissé naître Einstein".
Il résume là toutes les questions que peut poser la "médecine prédictive", quand l'analyse des milliards de milliards de données vous permettra de prévoir exactement ce que que sera le gamin que vous avez dans le ventre, à l'exception sans doute de sa capacité à changer le monde, ou de révolutionner la physique. Peut-être le pourront-elles, peut-être pas. Et le génie artistique? Sera-t-il inscrit dans les serveurs? Et sinon, les parents d'Einstein auraient-ils choisi d'avoir un petit gamin assez moche et chétif qui rencontrera des problèmes à l'école? Cette question n'appartient plus à la science fiction, écrit Gilles Babinet, et je me demande bien quand on aura le courage de la poser.
Sans doute jamais. La loi renseignement est intéressante, là dessus. Gilles Babinet décrit les systèmes d'écoute et de renseignement de la NSA américaine, et notamment un logiciel qui m'a fasciné, XKeyscore, qui permet à l'opérateur qui tape votre nom de lire en temps réel tout ce que vous écrivez sur le web, vos twitts, vos statuts Facebook, vos mails. C'est assez fascinant, mais la question que je lui ai posée est la suivante: puisque ce système existe, pourquoi en priver notre démocratie française?
En cela finalement j'ai la réaction qui peut nous mener à notre perte: rentrer dans la course au lieu de réfléchir à l'endroit où elle nous mène. Mais y a t'il moyen de faire autrement, sachant que les Américains, les Chinois, les Russes, la mènent à marche forcée, cette course?
Nous mener à notre perte? Oui, ce n'est qu'un petit billet et je ne vais pas là livrer une étude exhaustive du bouquin, juste une phrase pour vous faire réfléchir, issue directement des réflexions de Gilles Babinet: "rien ne serait pire pour l'humanité que d'abolir le hasard". Or, c'est bien d'abolir le hasard, que parle le Big Data

Avouez qu'avec ça, on a de quoi finir la semaine

Commenter cet article

Mobility User Experience 23/11/2015 12:07

Bravo pour cet article !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents