Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Stéphane Soumier

Le blog de Stéphane Soumier


Emmanuel Macron va encore faire le malin

Publié par Stéphane Soumier sur 8 Novembre 2015, 20:10pm

... mais c'est pour la bonne cause

Emmanuel Macron va encore faire le malin

En présentant ce lundi à Bercy le début d’un processus amenant sur une loi Macron 2 pour saisir les Nouvelles Opportunités Economiques, le ministre promet un véritable « show ».

Le casting en est impressionnant, d’ailleurs. Et risqué. Laurent Alexandre, par exemple. Je le connais un peu. Fondateur de Doctissimo il y a quelques années, il est parti en Belgique protéger l’argent gagné grâce aux risques qu’il avait pris, pour fonder DNA vision, spécialisée dans le séquençage de l’ADN ; Laurent Alexandre a deux passions : la stratégie de Google et défoncer le modèle social français.

Sur la stratégie de Google, il est le premier à avoir mis à la une le « Trans humanisme », philosophie qui veut donner à l’homme des armes nouvelles pour lutter contre la mort. Il était venu le dire sur notre plateau il y a 2 ans : « Google n’est plus un moteur de recherche, Google est devenue une entreprise de lutte contre la mort »

Sur la défonce permanente du modèle social français, surprotecteur et voué à l’échec, allez voir son compte twitter. C’en est même gênant tellement c’est systématique et basique.

C’est cet homme-là qu’Emmanuel Macron va faire monter sur scène.

Rand Hindi, c’est autre chose. Lui quand il est venu pour enregistrer « Hello Start Up » il y a deux ans, je me suis demandé comment on allait en sortir. Trop intelligent, trop de choses à dire, trop en avance. Ça vous déprime sur le journalisme ? Les Amis, on ne peut pas aller plus vite que la musique, voilà tout. On se retrouverait avec une audience confidentielle de spécialistes à qui on n’apprendrait finalement pas grand-chose.

Rand Hindi parle remarquablement de tout ce que le big data nous permet de réaliser. Allez voir ce que fait sa start up SNIPS, il avait fait un coup formidable il y a quelques années avec une carte de Paris des terrasses ensoleillées. La carte se modifiait en suivant le soleil, en temps réel. Magnifique ! Même les US étaient tombés en arrêt

Bon, tout ça pour quoi ?

Pour un show sur l’entreprenariat. Emmanuel Macron veut redonner toute sa place à l’initiative individuelle. L’autoentrepreneur est un modèle, mais un modèle inachevé, il faut lever les barrières qui freinent encore les envies et les ambitions. Comment ? Pour l’instant pas de réponses, Bercy entame un processus de consultations. On va discuter avec l’ensemble des parties prenantes, l’ensemble des forces vives du pays pour tenter de donner davantage de liberté, sans toucher au code du travail, puisque cette porte là a été refermée

Une indication quand même : demain après-midi Emmanuel Macron va visiter le siège du Bon Coin.

Il est évident que cela va résonner avec la passionnante étude de David Ménascé « La France du Bon Coin » (institut de l’entreprise). Que dit-il ? Qu’aujourd’hui pour plusieurs millions de personnes, sans doute, il est plus facile de trouver un client que de trouver un patron. Vous ne comprenez pas ? C’est simple pourtant : des gens que personne ne peut embaucher parce que le SMIC crée une barrière insurmontable. Ils ne sont pas assez qualifiés pour dégager 1450 euros bruts de valeur ajoutée. Alors ils se débrouillent, et Le Bon Coin, leur offre une plateforme sur laquelle leur débrouille prend de la valeur, pour monter une étagère, fixer une prise dans le mur, assurer un transport occasionnel etc…

La France du bon coin est en train de se développer en marge de tous les systèmes fiscaux et sociaux, que le gouvernement la prenne en compte dans ses réflexions est indispensable.

En mettant en scène les Nouvelles Opportunités Economiques qu’offre l’internet industriel, le ministre va revisiter des terrains ultra classiques et bien connus, la Poste sera là, exemple de ce que toutes les causes publques ne sont pas forcément perdues, et le désormais très consensuel Frédéric Mazzella, patron de Blablacar rappellera que La France a tout pour réussir (ses ingénieurs, ses infrastructures, etc…)

D’autres seront beaucoup moins consensuelles, notamment, donc, en cherchant des voies pour aller au-delà de ce que permet aujourd’hui le statut de l’autoentrepreneur.

La volonté d’Emmanuel Macron de libérer les énergies, de permettre à chacun d’exploiter le potentiel formidable qu’offre l’internet industriel, va forcément créer des tensions à gauche.

A la réflexion, je crois que le ministre s’en fout totalement

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents