Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Stéphane Soumier

Le blog de Stéphane Soumier


L’algorithme le chômage et la com

Publié par Stéphane Soumier sur 17 Novembre 2016, 09:30am

Allons bon, au bout des délires qui entourent la tech, voilà qu’on nous raconte qu’un algorithme va réduire le chômage. Et le pire c’est qu’on le gobe

Je suis désolé, je ne sais d’ailleurs pas trop pourquoi, mais ces histoires m’exaspèrent. La façon dont la presse tombe à pieds joints, parfois, dans le story telling des meilleures agences de communication. La dernière histoire est belle, un gamin des cités, fort en maths, exilé un temps aux US et qui revient avec un algorithme révolutionnaire qui va résoudre la question du chômage. Wow ! Pôle emploi embraye, pour des raisons qui lui appartiennent, sur une technique qui doit avoir dix ans, qui s’appelle le maching et que pratiquent tous ceux qui traitent les questions d’emploi.

L’outil de Paul Duan est peut-être plus efficace, je n’en sais rien, mais comment des journalistes sérieux peuvent-ils nous raconter qu’il est une solution dans la lutte contre le chômage ?

Il va en sortir quoi de son algorithme ? Que l’hôtellerie restauration cherche des bras ? La belle affaire : c’est l’algorithme qui va donner aux jeunes l’envie d’être chef de rang, de monter en haut d’une grue, d’aller torcher les vieux dans les maisons de retraites ? Ils sont là nos emplois « non pourvus », personne ne veut les faire, voilà le sujet, et vous pouvez mettre en place un ordinateur petaflopique vous n’y changerez rien. C’est de la politique, pas des maths.

Pourquoi c’est exaspérant ? Pourquoi c’est même insupportable ? Parce que c’est une fable de plus, et qu’on n’en peut plus des fables sur le chômage. La remontée d’aujourd’hui est significative : les entreprises ont remis en route les capacités de production dont elles disposent, pour embaucher maintenant il faudrait qu’elles les augmentent, qu’elles prennent de vrais risques, et ces risques-là, aujourd’hui en France, elle ne veulent pas les prendre. Et c’est vrai davantage encore pour le risque ultime que représente l’embauche d’un jeune sans expérience.

Ce qui est fou, c’est qu’on en soit encore là. Que l’embauche représente le risque absolu pour un chef d’entreprise. Et ça, le meilleur algorithme du monde n’y pourra rien. Non, seule peut le combattre une réforme profonde du marché du travail et de l’ensemble de ses règles

Alors si on pouvait laisser travailler ce chercheur sans doute formidable, et parler de choses sérieuses ?

Si on pouvait s’affranchir des opérations de communication et regarder la vérité en face ?

 

 

Commenter cet article

Vincent 17/11/2016 18:03

Le "matching" marche pourtant pour les sites de rencontre mais la motivation n'est pas la même :-)))

JPNadir 17/11/2016 16:16

je pense tout pareil l'ami Soumier dans le tourisme on nous fait le coup tous les 6 mois du portail ou de la killer application d'accueil des touristes chinois ... résultat on est sur le reculoir depuis trois ans ...
ce petit jeune est sûrement des plus sympathiques sans aucun doute brillant et sans nul doute sincère mais si cela était si simple ...

Alain Pietri 17/11/2016 15:38

Eh oui, une future grande désillusion supplémentaire ! Les montages de ces histoires ridicules et grotesques (sevrage depuis le début de ce quinquennat...) me font me poser de graves questions à propos de ceux qui nous gouvernent, la presse dont ils ont fait leur relais et leurs "méthodes" !... Quel est le but ? Se croiraient-ils à l'époque du moyen âge ?...
Se rendent-ils compte que le Français commence à être rassasié d'être pris aussi grossièrement pour... Ce qu'il n'est pas ?... Que ce soit le Français moyen, comme le chef d'entreprise qui a besoin de clarté et de confiance pour développer son affaire, surtout pas des un climat de mensonges éhontés qui le fait douter de la situation réelle dans laquelle la France se trouve aujourd'hui... Me semble-t-il !...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents