Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Stéphane Soumier

Le blog de Stéphane Soumier


L'abus de droit médiatique

Publié par Stéphane Soumier sur 21 Avril 2017, 14:36pm

Insupportable. J’ai trouvé insupportable de devoir écouter au moins quatre hurluberlus. Et encore le terme est-il impropre. Car en qualifiant Marcel Barbu d’hurluberlu, le Général de Gaulle, dans le cadre de la campagne présidentielle 1965, lui accordait une relative bonhomie. François Asselineau, par exemple, est tout sauf bonhomme. Et pour s'informer de l'évolution de la campagne il a fallu supporter ces gens, leur égo, leurs balivernes, les voir commettre un véritable abus de droit médiatique. Et pourquoi ? Parce qu’ils ont recueillis 500 signatures d’élus tout aussi irresponsables qu’eux ? ça m’est insupportable

Plus grave, c’est une atteinte à la démocratie. Car cela a bel et bien interdit les débats. Contrairement à ce que je peux lire partout, je pense que cette campagne électorale nous a offert des débats importants. La taxation des robots est un débat important. La privatisation d’une partie de la santé est un débat important. L’assurance chômage est un débat important. Nous n’avons pas pu les mener. Parce qu’il aurait fallu trouver un débat comparable au cœur des programmes des hurluberlus et qu’il n’y en a pas. Parce que je refuse d’accorder le moindre crédit aux délires paranoïaques de tel ou tel, et parce qu’il est insultant de demander à qui que ce soit d’en débattre. Le seul débat tenable était celui de l’Euro. Il s’est avéré impossible, parce qu’il fallait faire avec ceux qui changeaient d’avis tous les quarts d’heure, et avec ceux qui n’en ont toujours pas compris les principes.

Furieusement libéral, je suis furieusement attaché au respect de la règle et à l’autorité indépendante qui en a la charge. En ce que nous occupons un espace public (les fréquences), une autorité administrative est tout à fait fondée à la fixer. Le CSA est contraint par la loi et tente de faire au mieux entre les exigences des uns et des autres. Mais les faits nous permettent de réaliser que cette règle d’égalité de temps d’antenne contredit le but qu’elle se fixe : faire vivre le débat démocratique. En fait elle le tue. Parce que les hurluberlus y sont omniprésents

Une solution commence à émerger parmi mes confrères et je les rejoins : nous imposer une sorte de temps minimum garanti. Nous serions contraints d’accorder la parole à tous, mettons sur 50% du temps consacré à la présidentielle, et le reste nous appartiendrait, et BFMbusiness, par exemple, pourrait faire vivre le débat économique.

C’est notre intérêt. Consacrer ces 50% de temps libéré des contraintes à de la propagande ultra-libérale (en ce qui nous concerne) serait profondément ennuyeux et serait largement sanctionné par nos auditeurs/téléspectateurs.

En revanche, poser les débats sans se faire polluer en permanence par ceux qui nous disent que la terre est plate permettrait de s’élever tous ensemble vers une démocratie apaisée

Commenter cet article

gourmelon 25/04/2017 16:02

La présence des hurluberlus me semble être une conséquence de la faiblesse des débats et non une cause. En facteur causal premier, je vois nos politiciens libéraux qui ne font appel qu'à la force de la raison. Ils ont abandonné la passion et les sentiments négatifs ( peur , colère , cupidité..) aux populistes. Pourquoi ne songeons nous pas à cultiver la passion pour un sentiment positif créateur de lien social? En clair, peu importe que la terre soit plate ou ronde, si on la voit bleue comme une orange. C'est Prévert qui le dit le mieux :"Dépêchons-nous d'être heureux, ne serait-ce que pour montrer l'exemple".

bob l'éponge 24/04/2017 01:21

Macron, la suite, sans faute, de Sarkosy-Hollande va bientôt prendre le pouvoir.
Valls pourra même participer à son gouvernement.
J'espère que cela va mieux.

lieutet 22/04/2017 18:02

Je partage totalement votre point vu sur la présence d’hurluberlus à cette élection.
Il en reste néanmoins vrai que nous baignons dans un écran de fumée depuis des années. Ecran allumé par les politiques mais entretenu par les médias, pain béni pour les extrêmes qui s’en donnent à cœur joie pour faire circuler de fausses affirmations.
Un discours compréhensible par l’ensemble des Français et non réservée à une élite serait plus profitable pour nourrir une vraie démocratie.
Au lieu de 500 signatures, pourquoi ne pas demander de remplir un quiz sur les questions de société, économique, sécurité qui donnerait lieu à un vrai débat.
Juste pour soulignez mon propos, vous faites allusion aux robots, moi je ferais juste référence aux milliers d’emplois qui vont disparaitre à court terme avec la venue des voitures et camionnettes autonomes. Quant aux robots, le Japon a lancé un plan robot en adéquation avec une population vieillissante, fixant pour les années à venir un axe de développement. Je suis tout à fait ignare sur l’axe de développement pour le futur en France.
Mon propos est un peu taquin, mais où en serait la discussion

Perret 22/04/2017 14:21

D'autant plus vrai à une époque oú le paysage médiatique n'est plus qu'en partie contrôlé par le CSA, les plateformes de vidéos et les réseaux sociaux disposant d'une capacité de diffusion illimitée.

thmos 22/04/2017 14:19

"Il est impossible d'organiser un débat sur l'euro " : ? Impossible d'inviter Emmanuel Todd, Sapir, Béchade ... pour discuter longuement avec Lamy Minc ou Chavagneux ? Impossible ... ?

Stéphane Soumier 22/04/2017 17:04

oui puisqu'il faudrait y ajouter Asselineau, Le FN, Dupont Aignant etc...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents