Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Stéphane Soumier

Le blog de Stéphane Soumier


Notre Grèce, votre problème

Publié par eco-vibes sur 1 Novembre 2011, 10:57am

 

 

Quand 24 heures de la vie du monde nous en apprennent tant! L'économiste Jean Marc Daniel rappelle que la vision formidable de Mc Luhan du village global était née au cœur de la guerre froide, au moment même où l'idée de mondialisation semblait l’idée la plus improbable. De la même façon les dernières 24 heures viennent paradoxalement de nous rapprocher de la solution

 

La faillite de MF Global d'abord, qui nous donne une idée claire de l'exposition des banques américaines. Enfin, non. Pas une idée claire, juste une idée que cette exposition est importante, et que la défiance est telle qu'une crise de liquidité peut survenir très vite. D'accord, MF Global n'a pas d'équivalent, l'impact est limité, mais on comprend la pression que mettent les Américains sur ce dossier depuis deux mois

 

Les chiffres macros publiés ce matin en Asie, ensuite. Reprenons les phrases très officielles de la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP):" l'expansion de l'activité manufacturière en Chine s'est ralentie au mois d'octobre en raison d'un fléchissement brutal des commandes reçues par les exportateurs" (source AFP). Nous n'allons pas partir dans les débats théoriques fumeux sur le découplage (cette idée que la zone Asie aurait gagné,  par sa consommation intérieure, une indépendance économique), mais force est de constater que c'est bel et bien le blocage de l'Europe qui est à l'origine de ce "fléchissement" (les indicateurs macros aux US sont, eux, bien meilleurs depuis un mois). Pas de débat fumeux, mais juste une phrase pour dire que ceux qui travaillent dans les émergents vous parlent aujourd'hui moins de la force de la Chine que de sa fragilité (du moins des défis considérables qu'elle doit encore relever)

Dans le même temps, la Corée du Sud publiait ses plus mauvais chiffres d'export depuis 2009, et  c'est ce matin que le président de la République Sud Coréenne dit dans le Figaro que son pays a la volonté de coopérer avec l'UE  "si c'est nécessaire, bien sûr".

 

Eh bien, c'est nécessaire!  "Nous craignons toutefois que les mesures prises ne soient pas suffisantes pour prévenir une nouvelle crise"  ajoute le président Coréen ce matin. Justement, c'est le moment, et c'est avant le G20 qu'il fallait faire exploser la baudruche des accords de BruxellesOn nous dit qu'on est incapable d'organiser techniquement la sortie d'un pays de la zone Euro, on nous dit que la BCE ne peut pas intervenir directement sur le marché de la dette... alors inventons la solution, radicalement nouvelle.

 

Parce qu'aujourd'hui la solution n'est pas là, parce qu'aujourd'hui ce que l'on demande aux Grecs en termes de sacrifices et d'austérité est insupportable au sens propre. On nous dit que la décision de Papandréou va jeter le pays dans le chaos. Parce qu'il est dans quel état, aujourd'hui, le pays? On nous dit que la décision de Papandréou fait planer une nouvelle menace sur la zone euro. C'est peut-être bien l'effet recherché. 


Le G20 est le seul lieu pour trouver une solution (une ébauche, on en est conscient) , parce que ces 24heures de la planète économie viennent de nous dire que le problème grec était un problème mondial, ou pour paraphraser Mac Luhan, que le village tout entier devait se soucier des fins de mois du berger.

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents