Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Stéphane Soumier

Le blog de Stéphane Soumier


Rendez nous le 11 Novembre

Publié par eco-vibes sur 11 Novembre 2012, 16:49pm

monument

           Peu importent les raisons qui m’ont amené devant cette cérémonie du 11 novembre. Je sais que vous n’y étiez pas. Je le sais puisque j’y étais, avec Mme le Maire, quelques anciens combattants, une vingtaine de gamins mobilisés par l’école municipale, et puis l’armée, parce qu’on est tout prêt d’une grande caserne de la banlieue parisienne. Quelques gradés, quelques jeunes soldats. Impeccables, guêtres et fusils d’assaut (démilitarisé, je vous rassure, le fusil).

Attention, je ne vous reproche rien, évidemment. Mais puisque j’y étais, moi, dans ce petit froid de novembre, je me suis dit que j’allais vous raconter.

Vous dire un profond malaise devant le mensonge qui s'installe « Les poilus se sont battus pour la liberté et pour la paix » dit Mme le Maire. Non. Ils se sont battus pour bouffer du boche. Ils se sont battus chauffés à blanc par une classe politique pur produit de la « revanche ». Pourquoi ne le dit-on pas ? Pourquoi ne dit-on pas qu’il y a moins d’un siècle on a emmené des hommes à la guerre sans aucune raison simplement explicable ? (je ne dis pas que c’est une « guerre absurde », je dis que les déséquilibres complexes qui ont amené l’escalade devraient faire réfléchir) Pourquoi entretenir cette confusion entre toutes les guerres, au nom du courage du soldat ? Pourquoi se contenter de parler de leur douleur et de leur souffrance, et ne pas marteler l’absurdité, non pas de la conduite de la guerre, mais bien de son déclenchement ?

Parce qu'on a pris la décision de rendre un hommage commun à tous les soldats morts pour la France, du Chemin des dames au Liban (je l'ai appris ce matin, mais la décision a été prise il y a plusieurs mois). Ce matin j’ai réalisé combien cette décision était en fait confortable pour ceux qui veulent continuer à raconter la geste de la guerre. Parce qu’alors on ne parle que de la « folie » (et ça, ma bonne dame, c’est pas nous), alors que la guerre de 14 permet de mettre en scène la « bêtise » (et ça, ma bonne dame, vous savez très bien combien ça nous pend au nez).

Je sais bien que cette cause est perdue, mais je voudrais que l’on nous rende le 11 novembre. Et plus encore maintenant qu’il n’y a plus de poilus. Sortir des « lettres des tranchées », pour se demander à quoi correspondait cette guerre. Comment l’alliage entre le nationalisme et les forces économiques peuvent assez vite finalement amener à la catastrophe etc. etc.… Vous comprenez sans doute combien il pourrait être utile que la nation se pose ce genre de questions, au moins une fois par an (et puis l'avantage de novembre, c'est qu'on a le temps de réfléchir)

-sinon du classique. Mais quand même, à chaque fois, l’importance de la boucherie glace le sang. 146 hommes mobilisables. 36 morts. Mon dieu ! Après est venu 39-45, le village avait doublé de taille : 4 morts. Là encore, pourquoi veut-on mélanger des guerres qui n’ont rien à voir ? 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents